Logo du site

Article publié le 21 janvier 2021.

Compte rendu du GT de CTSD du 19 janvier 2021

Voici un compte rendu du GT qui s’est déroulé avec la direction mardi 19 janvier. Nous retranscrivons de manière succinte les réponses de la direction à nos demandes.

Sur la gestion de la crise sanitaire nous avons demandé :

- le télétravail doit être la règle : nous notons qu’il n’y a dans certaines divisions plus de "jauge" vérifiée sur les plannings, or l’épidémie est loin d’être sous contrôle. D’autres divisions au contraire facilitent le télétravail : il nous paraît que cela est très en fonction de la hiérarchie.

  • • La direction répond qu’il y a moins de 40 % d’agents présents à la DR en moyenne, et que cela est peu.

- ajustement à hauteur de 7h30 pour les agents qui souhaiteraient venir à la DR hors des heures de pointe dans les transports.

  • • La direction répond qu’il n’y aura que la 1/2h prévue nationalement, mais qu’elle regardera les situations spécifiques où la hiérarchie aurait demandé à l’agent de venir à la DR pour raisons de service. Elle signale que peu d’agents sont demandeurs de ce type de mesure.

- travail sur le terrain (enquêtes, prix, Ril) : limitation du travail à une demi-journée compte tenu de la difficulté voire impossibilité de trouver des toilettes avec la fermeture des cafés et restaurants. Possibilité également d’ajuster les demi-journées pour ne pas être dans les heures de pointe pour les transports en commun.

  • La direction répond qu’elle sera attentive à ce sujet.

- attribution des écrans pour le réseau d’enquêtrices et enquêteurs qui se retrouve avec des écrans très petits avec les nouveaux ordinateurs.

  • • La direction répond qu’elle en a déjà proposé au réseau prix, que peu d’enquêtrices et enquêteurs ont répondu et qu’elle pourra donc étendre la proposition au reste du réseau. Mais les agents doivent se déplacer pour venir le chercher.

- les salles de réunion doivent être aérées (portes ouvertes) et ventilées avec la soufflerie : nous avons remarqué que même dans une salle comme la B231 où avait lieu le GT, avec 9 personnes participantes, la concentration en CO2 (qui est un bon indicateur de la qualité de l’air, donc d’une transmission potentielle du virus plus importante s’il y en a en circulation dans la salle) atteignait en moins d’une heure les limites pour lesquelles l’aération semble raisonnable selon le Haut conseil de la Santé Publique p5.

- clarification pour les agents "vulnérables" : les réponses de la hiérarchie paraissent parfois aller à l’encontre des préconisations que le médecin de prévention a faites, notamment sur le retour sur site en cas de nécessités de service. De plus nous insistons pour un suivi des agents vulnérables.

  • • La direction répond qu’elle sera attentive à ce que la préconisation soit plus précise.

- anticipation des préconisations sur les masques de catégorie 1 (tissu ou chirurgicaux) au vu de la forte contagiosité des variants qui se développent actuellement.

  • • La direction répond qu’elle est déjà attentive à la qualité des masques commandés pour les agents de la DR et que tous les masques fournis sont au minimum de catégorie 1.

- propositions de paniers repas par le RIE.

  • • La direction répond que le RIE n’a pas assez de personnel pour ça, mais rappelle qu’il est très possible de manger seul·e au RIE donc sans risque.

- clarification sur les consignes parfois contradictoires provenant de différentes sources (Ministère/DG).

  • • La direction répond que ce sont les Flash RH qui ont force de loi pour l’Insee.

Sur la préparation de la campagne de la mobilité des C et B

Nous avons à nouveau regretté la suppression de 4 postes C/B sur l’année 2021, qui aboutit à une baisse de possibilités de choix de postes pour les agents, et qui aussi à des difficultés à réaliser nos missions dans de bonnes conditions de travail.

Charte de mobilité : même si nous ne sommes pas d’accord sur le fond de cette charte (en particulier avec les nouvelles Lignes de gestion de la mobilité nationales) il nous paraît correct qu’elle assure la transparence aux agents sur le déroulé de la campagne. Nous avons signalé un manque sur le projet de note (suivi des agents pour les postes supprimés) et un problème sur la présentation de la campagne francilienne qui est présentée comme "coordonnée" ce qui est faux vu les calendriers séparés et les inégalités de chances sur les candidatures DR —> DG et DG —> DR : nous le regrettons et demandons que cette coordination soit effective.
• La direction répond qu’elle va continuer à faire les efforts nécessaires pour un meilleur calage avec la DG.

Les postes supprimés
sont au Sed (3 avec possibilité de réduire à 2, mais dans tous les cas 5 au total sur 2021-2022) et à Sirene (1).
Nous demandons qu’il n’y ait pas de pression sur les agents pour ouvrir une FIM, et que la restructuration donne lieu à des propositions pour les agents qui seraient contraint-e-s de changer de poste.
• La direction répond qu’elle va dialoguer avec les divisions concernées et assurera un suivi RH . Elle annonce une "priorité" pour les agents concernés par la fermeture de leur poste, mais ni une priorité absolue ni forcément leur premier choix de poste et il leur faudra mettre au moins deux postes dans la liste de choix.

Nous avons demandé des précisions sur la mise en place de l’équipe conjoncture (prévue pour arriver en 2023 à la DR).
• Cela dépendra de l’évolution de l’équipe à la DG. Mais un poste préfigurateur a été ouvert et un agent A arrivera en septembre 2021 ou janvier 2022.

Superviseurs externes
Nous avons rappelé la demande intersyndicalepour les superviseurs externes qui ont eu un arrêt de contrat pour cause de report de collecte.

La prochaine date de réunion est le 2 février pour un CTSD où nous avons demandé que les travaux proposés aux agents de la division Recensement soient présentés.

Nous organiserons certainement une HMI pour échanger sur ces sujets avec vous dans les prochaines semaines, mais n’hésitez pas à nous contacter pour toute remarque, observation… !

Retour en haut