Logo du site

Article publié le 25 mai 2021.

Déclaration liminaire CGT et SUD - CTSS Metz du 25 mai

Monsieur le directeur,
A la grande surprise des élus et des agents du CSM, nous avons appris par un simple courriel votre promotion en tant que chef du département DRH. Nous sommes tiraillés entre félicitations et consternation.

Le 2 mars 2020, vous preniez vos fonctions au centre de Metz. Un peu plus d’un an plus tard, vous souhaitez déjà repartir vers la région parisienne.
Que devons nous penser de tout cela ?
En pleine crise COVID alors que chacun se demande ce qu’il va ressortir du collectif de travail, si la vie va reprendre, votre décision tombe comme un couperet.
Mais il est vrai que ce centre, qui a vu le jour sous le coup d’une décision purement politique, n’est pas attractif pour une carrière.

Preuve en est, votre double casquette alors que des sujets d’une grande importance sont toujours d’actualité.

Parlons en d’ailleurs,
Premier sujet l’ancienne gare : projet non finalisé avec une date probable de remise des clés qui pourrait encore bouger « à la marge » selon votre expression favorite. Le directeur du CSM était jusqu’alors le maître d’oeuvre. Au vu de l’ampleur du projet, nous aurions pu espérer une attention toute particulière de votre part, plus large que la réfection du bureau du directeur sur le site.

Second sujet le déménagement des data centers : Ce dossier, bien que mené avec la DSI, est un point important pour le CSM. En effet, le CSM est garant de la sécurité de cette zone et de son accès. Les négociations avec la propriétaire sont de votre ressort.

Troisième sujet et non des moindres : la fusion Grand Est. Ce sujet si douloureux aux agents de Metz semble être la seule raison pour laquelle vous avez fait le déplacement jusque dans notre chère Lorraine. Ce sujet à lui seul montre l’intérêt et la considération que vous portez aux agents messins. Alors que par coup de com’, vous avez annoncé un projet à l’étude qui ne se ferait qu’après discussion avec les OS et concertations, vous cherchez par tous les moyens à faire passer en force votre décision. Toutes vos belles paroles ne sont que chimères. Des paroles, des paroles toujours des paroles.

Où sont passées les réunions de travail qui devaient nous faire avancer sur ce projet ?

Le dialogue social est absent depuis un an, vous ne tenez pas compte des alertes que les OS vous font remonter. Nous assistons à des groupes d’information et non pas à des groupes de travail.

Vous tenez un calendrier sans vous soucier des conséquences psychologiques sur les agents. La pression grandissante que vous exercez sur toutes les catégories d’agents du CSM ne fait que s’accroître. Le manque de soutien sur des sujets primordiaux, sur l’avenir se fait crucialement sentir. Et ce n’est pas vos quelques café com’ que vous bercerez d’illusions les messins ou apaiserez les tensions. Ces monologues durant lesquels vous ne répondez à aucune des questions posées, ou plutôt devrions nous dire durant lesquels vous faites des réponses technocratiques, les agents n’y croient
plus.

Que penser d’une telle attitude ?
Que penser de la considération que vous portez aux agents de Metz ?
A toutes vos paroles, il aurait fallu des actes. Aujourd’hui les agents de Metz n’en voient aucun qui leur donne la perspective d’un avenir serein.

Partagez !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Twitter Google Plus email
Retour en haut