Logo du site

Article publié le 7 décembre 2021.

Tous les managers sont des agents, mais tous les agents ne sont pas des managers !!!

Déclaration CGT, Sud et FO de la DR de Provence-Alpes-Côte d’Azur

Le 1er décembre un comité de suivi a réuni les acteurs de prévention (médecin, inspectrice santé sécurité du travail, assistante sociale, la direction et les élus du personnel) autour de l’ANACT, agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail.

L’ANACT a conduit une formation-action pour les managers pendant plusieurs mois à la DR à la demande de notre direction dans le cadre d’une commande du secrétariat général du Ministère.

Cette formation action s’inscrit dans un programme ministériel portant sur l’amélioration des conditions de travail. Plusieurs directions du ministère sont concernées, sur des thématiques différentes. La DR 13 est sollicitée sur la thématique de l’encadrement. Objectif : baliser les besoins des managers pour les outiller afin qu’ils pilotent leurs équipes en situation de travail hybride (présentiel et télétravail) ? Les agents non encadrants à la DR13, eux ne sont pas concernés par ce programme (ils le sont davantage pour les autres directions faisant partie du programme).
Cette commande fait suite au plan santé et sécurité au travail 2016-2019, c’est une tentative pour faire passer la pilule de la suppression des CHSCT.

Il a donc été rappelé que TOUS LES MANAGERS SONT DES AGENTS, MAIS TOUS LES AGENTS NE SONT PAS DES MANAGERS. Une fois cette lapalissade posée, que nous dit l’ANACT, sur le rôle des agents (non-managers) sur la définition de leurs conditions de travail ?
L’ANACT peut-elle répondre à cette question pour la DR PACA alors que la démarche est centrée sur les managers ?

En effet, les agents non-managers volontairement exclus des réunions avec l’ANACT n’ont pu apporter des informations pour configurer la démarche sur les problématiques qui sont les leurs au travail.

Les managers (qui sont aussi des agents) managent des équipes (des agents qui travaillent mais ne sont pas des managers, vous suivez ?) pour que le travail se fasse dans de bonnes conditions pour tous, afin de rendre un service public de qualité. Les managers conduisent cette mission pour les équipes qu’ils dirigent. Qu’il y ait ou non du télétravail.
Cependant, la généralisation du télétravail entraîne un autre type de management avec la distance. Avec l’utilisation massive d’outils collaboratifs et autres technologies plus ou moins maîtrisées et utiles, mais aussi avec des tâches qui s’ajoutent à celles devant être réalisées. Les problématiques de sociabilité au travail (ou d’isolement), d’organisation du travail au lieu de travail en situation de télétravail, sont également abordées.

Du coup, pourquoi les agents non-managers ont-ils été volontairement exclus de cette formation-action sur l’organisation du travail hybride ? Les managers encadreraient-ils seulement des indicateurs et des objectifs chiffrés et impersonnels ? Piloteraient-ils des ETP interchangeables ?

Soit, le dispositif de l’ANACT ne portait pas sur les agents non encadrants dans le DR Paca.

Mais pourquoi la direction a prétendu ce 1er décembre, que les agents avaient tous été consultés ? Pour preuve selon elle, c’est que dans chaque unité il y a eu l’élaboration d’une note d’organisation du télétravail pérenne.
Les retours d’expérience du télétravail et l’adaptation à la circulaire sur le télétravail sont-elles réellement deux choses différentes ?
Est-ce que toutes les unités ont su que cette note émanait de la démarche ANACT ?

Vous trouvez cela pas très crédible ?

Nous savons bien comment se sont déroulées ces réunions relatives aux notes d’organisation, appuyées par les méthodes fournies par l’ANACT.
Dans les supports de présentation de l’ANACT fournis aux managers, il y figure clairement que les espaces de discussion, dont le manager définit les règles, ne sont pas un lieu de négociation !
Autrement dit, la participation des agents est la bienvenue, tant qu’ils ne sont pas en désaccord avec leur manager ! Il leur est même demandé de participer à la discussion avec enthousiasme (ça permet à la direction de dire qu’il y a eu une concertation...), mais leur opinion ne représente pas un véritable enjeu.

Des représentants des organisations syndicales ignorés tout au long de la démarche

Face à ces questions, l’ANACT se drape dans sa vertu, et dit que les agents ont été consultés, ainsi qu’une représentante du personnel !
Ah bon ! Les élus CGT SUD FO n’en savaient rien, on ne les a pas consultés ! Y aurait-il deux poids, deux mesures ?
Pourquoi les représentants du personnel CGT SUD FO (qui sont aussi des agents au passage) sont-ils tenus à distance du processus, alors qu’ils souhaitaient être associés à la démarche ? Les élus CGT SUD FO ont à de nombreuses reprises demandé à y participer, pour pouvoir faire remonter les besoins des agents en termes de management.
Oui ! Les agents peuvent aider leurs managers à améliorer les pratiques de management, par leur engagement et leur connaissance de leur travail, mais pour ça il faudrait les consulter !!
En effet, les représentants du personnel CGT SUD FO pensent qu’il est nécessaire de dialoguer entre agents (managers ou pas), que c’est par les échanges de points de vue que l’on peut le mieux, faire avancer les pratiques !

Tout ça pour quoi finalement ???

Dans ce cas, comment établir la confiance, préalable indispensable à tout acte de management pour aboutir à une organisation du travail solide, solidaire et respectueuse des conditions de travail de tous, quand d’emblée la démarche écarte une partie des protagonistes ?
- Est-ce pour diviser le personnel ?
- Est-ce par peur du débat ?
- Est-ce parce qu’il faut surtout, ne pas faire émerger les problèmes ?
- Est-ce parce qu’il vaut mieux aboutir à des rapports, des tableaux, des courbes, des diagrammes quittent à ce qu’ils fassent pschitt lorsqu’ils se confrontent à la réalité du travail des agents, ou pire, génèrent des situations de stress pour tous, y compris les managers ?

Pour éviter cela, nous demandons :
- Quelle suite va être donnée à cette formation-action ?
Nous insistons pour que cette présentation soit aussi faite au CHSCT-13.
Bien sûr, nous resterons vigilants pour que cette démarche n’accouche pas d’une usine à gaz qui ne ferait que rendre les situations plus instables, plus inégalitaires entre les unités. Sans résultats concrets, tout cela ne sera qu’une couche de plus de cette duperie professionnelle pleine de bons sentiments et de novlangue administrative.

Tous les agents : managers, agents « lambdas », représentants du personnel ont leur mot à dire sur leur travail et la meilleure façon de le faire.
Remisons Taylor au placard, écoutons les agents de la DR quand ils disent que leur travail perd de son sens, qu’ils sont débordés et/ou pollués par des baratins sans aucune utilité sociale .

Partagez !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Twitter Google Plus email
Retour en haut