Logo du site

Article publié le 2 décembre 2021.

Situation sanitaire et télétravail

La situation sanitaire est en phase d’aggravation en France métropolitaine. Des cas ont été rapportés dans plusieurs établissements de l’Insee et des collègues sont actuellement en quarantaine.

Nous estimons que la situation justifie de permettre l’extension du télétravail et nous avons appuyé le passage au télétravail exceptionnel pour les agents volontaires, en demandant des précisions complémentaires pour les personnes vulnérables ou les enquêtrices et enquêteurs.

Toutefois, nous avons des revendications qui n’ont pas été entendues :
-  Possibilité pour les volontaires d’aller au-delà des 3 jours de télétravail
-  Affirmer clairement que le télétravail ne peut être imposé aux agents et que la jauge de 40 % est indicative
-  Remettre en place les dérogations aux horaires fixes (comme au printemps), de manière à ce que les agents ne s’entassent pas dans les transports
-  Permettre à tous les agents vulnérable de revenir dès à présent à un télétravail complet
-  Revoir les protocoles de collecte pour les enquêteurs et enquêtrices (ménages et prix).

Il ne s’agit pas d’imposer le télétravail à qui que soit, mais de permettre à celles et ceux qui le souhaitent de télétravailler au-delà des jours de télétravail "normal".

Nous rappelons que nous avions jugé prématurée la fin de la procédure de télétravail exceptionnel au 1er octobre.

Les syndicats CGT et SUD de l’Insee

Retour en haut