Logo du site

Article publié le 12 novembre 2018.

Profession de foi CGT pour la CAP des inspecteurs généraux

Profession de foi CGT pour la CAP des inspecteurs généraux

Liste CGT
Égalité – Transparence – Unité – Indépendance

Dominique LADIRAY - DG DMCSI
Olivier SAUTORY - DG DMCSI

Notre candidature est motivée par notre attachement à la Statistique publique, ses missions, ses valeurs. La qualité de la Statistique publique, comme celle du service public en général, reposent sur tous. C’est pourquoi nous pratiquons un syndicalisme aussi unitaire que possible, associant tous les agents de l’Insee, à la différence du syndicalisme catégoriel. Dans la défense du service public et de ses agents, cela conduit à privilégier ce qui est commun à toutes les catégories et non pas ce qui est particulier.

Cela n’exclut en rien l’analyse précise de la situation de notre corps, sa comparaison avec ceux qui lui sont proches et la défense des intérêts matériels et moraux de ses membres. Mais nous n’améliorerons pas durablement la situation des cadres supérieurs indépendamment de ce qui se passe pour les autres catégories. Les conditions matérielles et morales de leur activité professionnelle sont en effet liées étroitement à celles qui s’appliquent à tous les agents.


Nous sommes tout d’abord préoccupés par la défense de la mission de service public d’information statistique
, avec ce que cela nécessite d’indépendance par rapport à tous les pouvoirs et groupes d’intérêts, mais aussi de moyens humains et financiers.
Sur ce point, nous sommes forcés de constater deux choses.
 • D’une part, notre capacité à mener à bien des projets importants se heurte à la politique affichée de baisse des effectifs de l’ensemble du service public et peut amener à l’abus de recours à la sous-traitance ou à l’abandon d’une partie de ses missions.
 • D’autre part, la discussion des moyens nécessaires au système statistique en période courante se fait comme s’il s’agissait de moyens ordinaires de fonctionnement, sans réelle analyse des avantages retirés par la communauté de ce que nous produisons. Des efforts sont nécessaires pour faire évoluer cette situation inquiétante pour l’avenir.

Nous restons fermement attachés à la diversité des spécialités et des métiers dans le système statistique  : méthodologie, statistique, informatique, synthèses, études économiques et sociales, diffusion, gestion et encadrement. Cela donne une grande solidité à l’ensemble du système et permet des carrières riches et variées.

Nous considérons que l’efficacité dans les fonctions de responsabilité est à rechercher dans le développement des capacités et de l’initiative de toutes les catégories de personnel, ce qui suppose information, partenariat et clarté des arbitrages ainsi que rigueur et fermeté lorsque c’est nécessaire.

Que ferons-nous si nous sommes élus ?

Au sein de la CAP, nous confronterons les différents points de vue : ceux résultant des réflexions associant toutes les catégories de personnel, à l’initiative des syndicats, et ceux de nos collègues de la parité administrative, qui traduisent essentiellement les façons de voir des cadres en situation hiérarchique.

Les nominations en inspecteur général sont aujourd’hui presque exclusivement liées à l’accès à des postes de responsabilité. Or, les procédures d’annonce des vacances de postes et de dépôt des candidatures manquent quelquefois de transparence. Nous insisterons avec fermeté pour que cette situation s’améliore rapidement. Nos élus veilleront à ce que les postes correspondants soient pourvus dans les meilleures conditions de transparence et de délais.

Nous agirons pour que l’occupation d’un poste hiérarchique comme critère quasi-exclusif de nomination soit atténué. À condition de définir et de faire fonctionner une évaluation équitable d’autres fonctions, scientifiques ou d’études, il est possible et souhaitable de promouvoir des collègues qui ont choisi un itinéraire d’approfondissement, au profit du service public, plutôt que d’encadrement. Cette évolution raisonnée permettrait de corriger les quelques excès de la politique de mobilité, bonne dans l’ensemble, et d’éviter que certains s’obligent à assumer des fonctions d’animation alors que leurs talents seraient mieux employés dans d’autres fonctions.

Par ailleurs, il nous apparaît nécessaire qu’une politique volontariste d’égalité professionnelle entre femmes et hommes soit mise en place pour le passage dans le corps d’inspecteurs généraux.

En ce qui concerne le passage en classe exceptionnelle :

Comme la carrière d’inspecteur général de classe normale est très courte, il est souhaitable que le maximum de personnes puisse accéder à la classe exceptionnelle, sachant que le nombre de postes dans cette classe est limité à 20 % des effectifs du corps. Sur le principe nous défendrons donc qu’un maximum de gens puisse y accéder avant le passage à la retraite, mais sans que cela soit le seul et unique critère. Ainsi, nous privilégierons la richesse de l’expérience des personnes plutôt que d’autres critères reflétant plus les aléas de la carrière administrative.

Enfin, nous insisterons sur le fait que la prolongation de carrière des inspecteurs généraux en classe exceptionnelle va logiquement de pair avec la définition d’une offre de postes de haut niveau, hiérarchiques ou fonctionnels, pour les inspecteurs généraux en fin de carrière.

En votant CGT, votez pour des candidats qui défendent des principes clairs

-  L’égalité entre tou.te.s sans clientélisme, ni passe-droit, chacun.e de nous a les mêmes droits.
-  La transparence des décisions individuelles (promotion, primes, affectations et organisationnelles) : l’absence de critères explicites et publics ouvre la porte aux décisions arbitraires de l’administration.
-  L’unité syndicale : dans l’intérêt du personnel, face à la direction avec tous ceux qui partagent nos objectifs.
-  L’indépendance : pour une statistique publique forte, capable de remplir pleinement ses missions de service public.

Les principes de la CGT

Notre syndicat défend une conception d’un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale fondé sur la solidarité, la démocratie, le rassemblement et l’ouverture sur la société.

Nous défendons toutes les catégories de personnel, et refusons tout ce qui oppose les catégories les unes aux autres, les agents les uns aux autres.

Nous construisons des revendications en associant les personnels qui le souhaitent : heures mensuelles d’information, assemblées générales, pétitions...

Nous recherchons l’unité syndicale chaque fois que cela est possible que ce soit au sein de l’Insee ou de la Statistique publique.

Au-delà de l’Insee, nous affirmons notre solidarité avec les luttes de salarié.e.s, retraité.e.s, demandeurs et demandeuses d’emploi, personnes en situation de précarité, ainsi qu’avec les mouvements de défense des libertés individuelles et des droits des personnes. Encore plus largement, nous soutenons les personnes réfugiées ayant dû quitter leur pays pour cause de conflit ou de misère.

À télécharger

Partagez !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Twitter Google Plus email
Retour en haut