Logo du site

Article publié le 12 novembre 2018.

La profession de foi CGT et SUD pour le comité technique de réseau de l’Insee (CTR)

Profession de foi CGT et SUD pour le comité technique de réseau (CTR) de l’Insee

Liste syndicale unitaire CGT & SUD Unité – Proximité – Indépendance

Cyril CAREMIER – Clermont-Ferrand
Céline MARMIN – Metz
Karine LE GUYADER – Nantes
Yohan BAILLIEUL - Lille
Zouza HONTANGS – DG DDAR
Caroline SÉNÉCAL – Caen
Axel GILBERT – Lyon
Julie HERVIANT – Saint-Quentin-en-Yvelines
Maryse JAMES – Lille
Sylviane RENARD – Toulouse
Patrick HELLEUX – Rennes
Geneviève FREY – Strasbourg
Cécile MERLAT – Aix
Laurent FRENOIS – Toulouse
Dominique POLLUX – Cayenne
Carole CARON – Besançon
Claire DECONDÉ – Bordeaux
Claudine PICCOLO-CAHUZAC – Marseille
Gaël DE PERETTI – DG SG
Antonin BRETEL – Ajaccio

Depuis de nombreuses années, l’Insee et les services de la statistique publique subissent une destructuration par la réduction de leurs effectifs et de leurs budgets, la mise en place de la réforme territoriale, les transferts et les disparitions de travaux, les restructurations des sphères informatique et ressources humaines, la réorganisation permanente de la direction générale et le gouffre qui s’élargit entre l’Insee et le Genes. Les agents en pâtissent dans leur travail et ne bénéficient pas de la reconnaissance qu’ils devraient avoir de la part de la direction.

Au comité technique de réseau comme dans tous les établissements de l’Insee, nos représentant.e.s agiront et prolongeront les combats que nous menons ensemble quotidiennement pour la défense collective d’un service public protecteur, de nos missions, des agents et de la statistique publique.

Nous revendiquons

Pour une statistique publique indépendante, de qualité et au service de toutes et tous :

  • Des moyens à hauteur des missions pour l’Insee et pour les services statistiques ministériels pour répondre à la demande sociale aux niveaux national, européen et local ;
  • La relance de la production statistique aussi bien en matière économique que sociale et écologique en particulier en matière d’enquêtes, avec des moyens et une planification qui tiennent compte des nouvelles conditions d’emploi des enquêtrices et enquêteurs ;
  • Une production de données locales au plus près du terrain et une politique d’études et de diffusion pour tous les usagers ;
  • Une politique de formation et de recherche pluraliste et de qualité et le rétablissement de liens étroits avec le Genes ;
  • Une égalité de traitement entre tous les établissements en métropole et dans les DOM, avec des travaux diversifiés et des postes valorisants dans tous les domaines.

Pour la défense des droits et garanties collectives des agents :

  • Le respect de la santé et des conditions de travail des agents par la prévention des risques organisationnels en amont de chaque projet, l’arrêt des restructurations permanentes, une gestion des personnels respectueuse de chacune et chacun, des bâtiments dignes partout ;
  • L’éradication de l’amiante et la reconnaissance de la responsabilité de l’État concernant les personnels amiantés ;
  • L’amélioration des carrières et rémunérations des agents par l’augmentation des taux de promotion, la revalorisation du point d’indice, la défense du statut des fonctionnaires et la pérennisation des contrats et quotités des non titulaires ;
  • L’arrêt de toutes les discriminations par la mise en place d’une politique d’égalité professionnelle entre femmes et hommes et l’insertion des agents en situation de handicap.

La statistique publique : un bien public au sein des autres services publics !

Sur fond de crise systémique économique et sociale, le gouvernement attaque fortement les services publics. Le rapport Cap 2022 vise à la recherche de la suppression ou de la privatisation de ses missions. Pour la fonction publique, le projet d’embauches massives de contractuel.le.s sur des missions particulières et dans des temps limités, va entraîner une transformation profonde de la fonction publique qui n’aurait plus les moyens de mener à bien ses missions pour toutes et tous.

Mais Cap 2022 n’est pas le seul danger, la loi Pacte, engageant une expérimentation de privatisation d’une partie de la collecte du recensement montre que le démantèlement des services peut venir de tous côtés.

Le projet de création d’une agence pour les statistiques et les études économiques semble à nouveau écarté, mais reste toujours susceptible de réapparaître. Ce projet serait fatal à l’indépendance vis-à-vis du pouvoir politique et des pressions éventuelles sur la méthodologie et le contenu des travaux de la statistique publique pour obtenir un « bon » chiffre ou une note « flatteuse ». Qu’il soit une simple rumeur, un danger écarté ou une sérieuse résolution du gouvernement, nous affirmons notre ferme opposition à ce projet.

Nous intervenons régulièrement sur les missions de la statistique publique et sur ses travaux. Nous sommes attachés à défendre son indépendance et sa déontologie. Nous continuerons à nous battre contre la diminution de moyens budgétaires et d’effectifs, des suppressions de missions. Nous exigeons au contraire leur maintien et leur développement.

Nous demandons la mise en place des nouveaux travaux indispensables pour une information statistique publique de qualité. C’est particulièrement le cas pour le niveau régional et local, pour lequel l’offre de la statistique publique est loin de répondre à la demande. Pour le personnel, nous nous battons aussi bien sur des revendications générales : la protection sociale, l’emploi, les salaires, une évolution linéaire de la carrière au sein d’un corps, les retraites, les formations, l’enrichissement et la diversité des postes de travail - que pour résoudre les problèmes quotidiens des agents.

CGT & SUD : nos principes communs

Nos deux syndicats partagent une conception d’un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale fondé sur la solidarité, la démocratie, la proximité et l’ouverture sur la société.
Nous refusons tout ce qui oppose les catégories les unes aux autres, les agents les uns aux autres.
Nous construisons des revendications en associant les personnels qui le souhaitent : heures mensuelles d’information, assemblées générales, pétitions...
Nous recherchons l’unité syndicale chaque fois qu’elle est possible, que ce soit au sein de l’Insee ou de la Statistique publique.
Au-delà de l’Insee, nous affirmons notre solidarité avec les luttes de salarié.e.s, retraité.e.s, demandeur.se.s d’emploi, précaires et avec les mouvements de défense des libertés individuelles et des droits des personnes. Encore plus largement nous soutenons les personnes réfugiées ayant dû quitter leur pays pour cause de conflit ou de misère.

Votez pour nos candidat.e.s, syndiqué.e.s ou non, qui défendent des principes clairs !

  • La proximité : des élu.e.s proches de vos préoccupations travaillant avec vous ;
  • L’unité syndicale : dans l’intérêt du personnel, face à la direction ;
  • L’indépendance : pour une statistique publique forte, capable de remplir pleinement ses missions de service public.

Pour la défense collective des missions et des agents de la statistique publique Donnez de la voix ! Votez CGT & SUD !

À télécharger

Partagez !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Twitter Google Plus email
Retour en haut